- 

L’Ademe s’engage pour réduire les points noirs du bruit

Le 06 mars 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Philippe Van de Maele, nouveau directeur de l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), l’a de nouveau indiqué jeudi 5 mars: il tient à ce que l’agence s’engage dès cette année vers la réduction des nuisances sonores liées aux grands axes routiers et ferroviaires. «C'était une priorité de l'Ademe en termes d'expertise mais qui, jusqu'ici, n'avait pas de moyens d'intervention», a-t-il estimé, cité par l’AFP.

Lors du conseil d’administration du 11 février dernier, selon le Centre d’information et de documentation sur le bruit (CIDB), l’Ademe avait décidé de programmer un dispositif d’aide à la résorption des points noirs du bruit (PNB) des transports terrestres, et d’allouer un budget de 193 millions d’euros entre 2009 et 2011 pour subventionner des projets pilotés par les collectivités territoriales. Pour l’année 2009, 50 millions € devraient déjà être engagés sur ce thème, avec une priorité aux super PNB, c’est-à-dire aux bâtiments sensibles localisés dans une zone de bruit critique dont les niveaux sonores en façades excèdent les valeurs-seuils, à la fois le jour et la nuit.

Ce travail s’inscrit dans l’engagement numéro 153 du Grenelle de l’environnement qui a fixé l’objectif de la révision de l’inventaire des PNB des transports terrestres et la résorption des plus dangereux pour la santé d’ici 5 à 7 ans. Bien que ce recensement ne soit pas encore terminé, les estimations donnent jusqu’à 100.000 PNB sur le réseau national routier.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus