L’Ademe prône l’individualisation des frais de chauffage

Le 13 juin 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La France pourrait économiser 2 millions de tonnes de CO2 en individualisant les frais de chauffage dans les logements collectifs, selon une étude de l'Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) rendue publique mardi 12 juin. Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), les logements chauffés collectivement sont près de 5 millions. S’ils étaient équipés de répartiteurs, cela inciterait les habitants à réduire les températures ou à fermer les radiateurs en leur absence ou pendant la nuit. Selon l’Ademe, la démarche se traduirait par une économie d'énergie de 20% dans les immeubles collectifs. L'étude qui a porté sur 260 logements répartis sur 7 sites en banlieue parisienne et en province souligne l'importance des comportements individuels: 30% des habitants déclarent avoir modifié leurs habitudes depuis que les frais de chauffage sont individualisés.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus