L’Ademe plaide pour la redevance incitative

Le 23 mars 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Il faudra faire preuve "'d'intelligence collective", insiste Matthieu Orphelin, directeur économie circulaire et déchets de l'Ademe.
Il faudra faire preuve "'d'intelligence collective", insiste Matthieu Orphelin, directeur économie circulaire et déchets de l'Ademe.

Le déploiement de la tarification incitative n'est pas assez rapide, estime l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Intervenant, mercredi 23 mars, dans le cadre des troisièmes matinales sur la politique des déchets, Matthieu Orphelin s’est dit préoccupé par le ralentissement du déploiement de la tarification incitative.

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit que, en 2020, 15 millions d’habitants paient leur service de collecte et de traitement au prorata de leur production d’ordures ménagères résiduelles. Chiffre qui devra être porté à 25 millions de personnes, 5 ans plus tard. Or, à quelques encablures des échéances, nous sommes loin d’être arrivés à bon port.

intelligence collective

Début mars, le Conseil général du développement durable rappelait dans un rapport que 5,4 millions de Français «payent selon ce qu’ils jettent». «Le rythme d’adhésion des collectivité à la tarification incitative a raIenti depuis deux ans. Il va falloir que l’on fasse preuve d’intelligence collective», commente le directeur Economie circulaire et déchets de l’Ademe.

Cette fiscalité des déchets a pourtant bien des attraits. «En quelques mois, cela réduit d’un bon quart la production de résidus», témoigne Eric Alauzet, député du Doubs et conseiller municipal de Besançon, l’une des villes pionnières. Ce qui, mécaniquement, réduit l’imposition. Entre 2012 et 2013, les ménages bisontins ont vu, en moyenne, baisser de 3% le montant de leur redevance annuelle.

Contrairement à une idée reçue, sa mise en œuvre ne fait pas chuter les équipes municipales. «Le dispositif a été lancé en 2012. Et l’équipe municipale a été reconduite sans problème lors des élections de 2014», rappelle le député écologiste.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus