Kraft lance un café «durable»

Le 28 septembre 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le géant américain de l'agroalimentaire Kraft poursuit son partenariat avec une ONG pour acheter du café durable de qualité et va plus loin en proposant un produit issu à 100% des meilleures pratiques.

A l'occasion du second anniversaire de son partenariat avec l'ONG Rainforest alliance, Kraft foods a fait le point de sa participation dans la production de café durable et en a profité pour annoncer le lancement d'un nouveau produit issu à 100% de la certification de Rainforest appelé «Un café pour agir» et commercialisé sous la marque de Jacques Vabres. Une nouveauté puisque Kraft ne mettait des grains issus du café durable qu'à hauteur de 1 à 2% du total, même si la marque ne l'a jamais mis en avant dans ses communications. «Mais nous ne sommes pas dans le commerce équitable, nous sommes plutôt sur un concept d'agriculture durable, même si nous voulons améliorer dans le même temps les conditions socio-économiques des caféiculteurs», précise Bruno Luisetti, président directeur général de Kraft foods France.

Kraft ne possède pas d'exploitation agricole en propre. «Mais nous sommes conscients de notre responsabilité. D'autant plus que la demande du consommateur sur la qualité et les conditions de travail des producteurs est plus forte ces dernières années», explique Annemieke Wijn, directrice du développement durable pour Kraft international. Le groupe américain a choisi Rainforest après avoir apprécié son travail de certification dans l'agriculture de la banane et dans le bois. L'ONG octroie en effet une certification au café après vérification des grains, selon une liste de 60 critères bien précis qui concernent principalement la santé et la sécurité des travailleurs et la protection de l'environnement.



Ainsi les producteurs doivent s'engager à recycler et à réutiliser les déchets issus du café pour éviter la pollution des sols et des rivières, à ne pas utiliser les pesticides dangereux et à en faire un usage minimal, à employer du compost ou encore à réduire la consommation d'eau, à protéger les bassins et à restaurer les berges. «En outre, nous travaillons avec les ONG locales afin de former les producteurs et cela a des impacts sur leur vie quotidienne puisqu'ils disposent désormais d'une eau potable de qualité permettant de réduire les maladies», poursuit Annemieke Wijn. Kraft estime que désormais 107.000 fermiers et leurs familles vivent dans de meilleures conditions et que 100.000 hectares de forêts tropicales humides ont été protégés.

En 2004, Kraft food a acheté 2.500 tonnes de café certifié par Rainforest alliance pour son marché mondial, 6.400 tonnes en 2005 et il est déjà prévu que l'entreprise poursuive cette hausse en 2006 en acquérant 9.600 tonnes. En France, ce sont 741 tonnes en 2004 et 820 tonnes en 2005 qui ont été intégrées dans 4 marques (Carte noire, Velours noir, Dégustation de Grand-mère et Nectar). «A noter que cette opération s'est effectuée sans répercussion sur les prix payés par le consommateur», souligne Catherine Roux, directrice catégorie boisson pour Kraft France. Le géant américain pense augmenter cet engagement non seulement en termes de volumes, mais également en étendant les partenariats à d'autres zones géographiques et à d'autres produits agricoles de base, qui représentent 4,9 milliards d'euros d'achat par an, comme le cacao.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus