King Coal passe à la biomasse

Le 27 septembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Drax : 20 Mt CO2 par an.
Drax : 20 Mt CO2 par an.

La plus grosse centrale au charbon d’Europe occidentale va-t-elle passer au vert? C’est aller un peu vite en besogne que de présenter les choses ainsi. Mais Drax entend réduire sensiblement ses émissions de CO2 qui atteignent, bon an mal an, une vingtaine de millions de tonnes.

D’une capacité installée de plus de 4.000 mégawatts, la centrale va être modernisée pour pouvoir co-incinérer davantage. Depuis quelques années, l’une des chaudières de la centrale de Selby brûle de la poussière de charbon et des combustibles végétaux, réduisant ainsi ses émissions de CO2 comptabilisables au titre du système communautaire de quotas d’émission de GES.

Cette fois, Drax Power veut aller plus loin. L’électricien britannique entend modifier trois autres chaudières pour accroître son utilisation de combustible d’origine végétale. Entre 2013 et 2017, l’industriel devrait investir près de 900 millions d’euros dans l’opération. Pour alimenter ses 2.000 MW de capacités «vertes», Drax Power devra aussi sécuriser son approvisionnement en biomasse. En vitesse de croisière, l’installation devrait, en effet, consommer près de 8 Mt de granulés de bois: la production de 1,3 million d’hectares de forêt. Et elle ne sera pas la seule.

L’Allemand E.ON, qui exploite la centrale au charbon d’Ironbridge, va convertir l’an prochain l’une des deux chaudières de l’installation (500 MW) à la co-incinération.

L’an passé, RWE, l’autre énergéticien allemand présent au Royaume-Uni, a transformé sa centrale au charbon de Tilbury (1.131 MW) en une installation de 750 MW fonctionnant exclusivement aux déchets de bois, produits dans ses forêts américaines et canadiennes.

Dans ce cas précis, RWE entend allonger la durée de vie de sa centrale. Laquelle ne fonctionnant plus au charbon ne serait plus obligée de cesser ses activités en 2015, comme imposé par la directive sur les grandes installations de combustion.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus