Keystone XL: Hillary Clinton suspectée de favoritisme

Le 08 novembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Comme prévu, l'inspection générale du département d'Etat va examiner la légalité de l'enquête d'utilité publique sur un projet controversé d'oléoduc entre les Etats-Unis et le Canada, a-t-on appris lundi 7 novembre à Washington.??
 
Cet examen spécial va tenter d'établir si la diplomatie américaine, chargée de décider si l'oléoduc peut être construit ou pas, a travaillé dans le respect des lois fédérales, explique une lettre adressée le 4 novembre par les inspecteurs aux principaux responsables du ministère.??
 
Le courrier a été rendu public par des défenseurs de l'environnement, le Conseil de défense des ressources naturelles (NRDC). Le département d'Etat n'en a pas confirmé l'authenticité.??
 
L'enquête avait été demandée par un groupe d'une douzaine de représentants et de sénateurs, dont la lettre est également reproduite par NRDC.??
 
Le projet Keystone XL, porté par le consortium TransCanada, s'étend sur 2.700 kilomètres entre la province canadienne d'Alberta et le golfe du Mexique.
 
Les opposants sont divers: groupes de riverains craignant l'impact sur le paysage et des fuites de pétrole, ONG qui dénoncent le fait que le pétrole serait puisé dans des schistes bitumineux et Amérindiens du Canada comme des Etats-Unis.??
 
L'oléoduc projeté traversant une frontière, c'est le département d'Etat qui a été chargé d'étudier son impact prévisible sur l'environnement, et son intérêt en général. Or le ministère dirigé par la secrétaire d'Etat Hillary Clinton est accusé par plusieurs ONG de pencher en faveur de TransCanada.??
 
La semaine dernière, l'administration américaine avait indiqué qu'elle pourrait repousser sa décision, jusqu'à présent prévue pour la fin de l'année.?
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus