Juncker présente une équipe controversée

Le 10 septembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Canete, le nouveau commissaire controversé en charge de l'action du climat et de l'énergie
Canete, le nouveau commissaire controversé en charge de l'action du climat et de l'énergie

Le nouveau président Jean-Claude Juncker a présenté, ce 10 septembre à Bruxelles, les membres de la nouvelle Commission européenne, en précisant que l’indépendance énergétique représentait l’une de ses priorités, au même titre que la lutte contre le chômage et la promotion de l’investissement.

Une nouveauté dans l’organisation bruxelloise: 7 vice-présidents ont été nommés, dont la Slovène Alenka Bratusek (44 ans) qui coordonnera «l’Union de l’énergie». Un choix très politique puisque cette Première ministre sortante, arrivée au pouvoir en mars 2013, a évité à son pays le recours à une aide internationale pour ses banques. Désavouée par son parti Slovénie-Positive, apparenté aux Libéraux européens, elle a démissionné au printemps dernier.

 

C’est le Maltais Karmenu Vella (64 ans) qui hérite du portefeuille de l’environnement, désormais élargi aux affaires maritimes et à la pêche. Une surprise pour cet ancien ministre du tourisme (entre 1996-1998 et depuis mars 2013) qui a longtemps été député (parti travailliste) avant d’entrer au gouvernement de La Valette, aux travaux publics puis à l’industrie, dans les années 1980.

 

L’Espagnol Miguel Arias Cañete (64 ans également) devient le nouveau commissaire en charge de l’action climatique et de l’énergie. Cet ancien ministre de l’agriculture, tête de liste du parti populaire aux dernières élections européennes, s’est distingué par des propos sexistes à l’encontre d’une responsable socialiste. «Il est compliqué de tenir un débat avec une femme car montrer de la supériorité intellectuelle pourrait paraître sexiste» !!! , avait-il déclaré en mai dernier lors d’un débat télévisé, rappelle Euractiv.

 

Détenant par ailleurs des participations dans deux compagnies pétrolières, selon sa propre déclaration, «il devra résoudre ce conflit d’intérêts et améliorer son bilan environnemental en tant que ministre pour prouver qu’il est à la hauteur», juge Mahi Sideridou de Greenpeace-UE. «C’est un choix choquant, à un an de la Conférence de Paris sur le climat et alors que l’Europe doit décider dans les prochains semaines ses grandes orientations en matière d’efficacité énergétique», commente de son côté l’eurodéputé Yannick Jadot (EELV).

 

L’Irlandais Phil Hogan (54 ans) sera quant à lui en charge de l’agriculture et du développement rural. Ministre de l’environnement et des collectivités locales depuis mars 2011, c’est un fidèle du Premier ministre conservateur Enda Kenny.

 

Enfin, la santé et la sécurité alimentaire sont confiées au Lituanien Vytenis Andriukaitis (63 ans), ancien chirurgien et ancien ministre de la santé (social-démocrate).

 

Cette équipe controversée doit désormais être soumise au vote du Parlement, d’ici la fin du mois, avant d’entrer en fonction le 1er novembre pour 5 ans.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus