Jetez les maillots de l’Euro

Le 05 juin 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Des maillots à ne pas mettre entre toutes les mains.
Des maillots à ne pas mettre entre toutes les mains.

Les tifosi et autres aficionados du ballon rond ne devraient pas s’affubler du maillot de leur équipe préférée lors de l’Euro 2012, qui débute le 8 juin. Le Bureau européen des associations de consommateurs (Beuc) a caractérisé les produits chimiques contenus dans 9 types de maillots vendus dans les pays qualifiés pour le championnat d’Europe de football.

Mauvaise surprise: tous contiennent des taux inquiétants de molécules toxiques. On retrouve ainsi du plomb dans 6 des 9 maillots testés. Dans les tuniques aux couleurs de l’Espagne et de l’Allemagne, les concentrations sont supérieures au niveau légal pour les produits destinés aux enfants. Les maillots hollandais et portugais contiennent du nickel et ceux d’Espagne et d’Italie du nonylphénol, un perturbateur endocrinien, possiblement cancérigène.

Les maillots de l’un des pays d’accueil, la Pologne, devraient être interdits tant ils contiennent de tributylétain (TBT, une peinture antifouling, utilisée aussi pour éviter les odeurs de transpiration).

Dans un communiqué, Monique Goyens, directrice générale du Beuc, s’emporte: «Les fans de football payent jusqu’à 90 euros pour le maillot de leur équipe favorite. Le moins qu’ils puissent attendre, c’est d’avoir un produit fiable et de qualité. Il est inexplicable que les métaux lourds soient utilisés dans des produits de consommation de masse. Utiliser des substances nocives, tant pour les personnes que pour l’environnement, représente clairement un acte criminel de la part des fabricants».

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus