Jeter de la nourriture revient à gaspiller de l’eau

Le 25 août 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Semaine mondiale de l’eau qui avait lieu du 17 au 23 août à Stockholm (Suède) s’est conclue sur un constat unanime des 2.400 participants présents: les ressources en eau s’amenuisent avec l’explosion de la demande, le changement climatique ou encore la production d’agrocarburants et de viande de bœuf qui nécessitent de grands volumes d’eau. «Il y a un gâchis d'eau énorme dans la nourriture qui est produite, car 50% de ce qui est cultivé par les agriculteurs est perdu ou gaspillé», a également affirmé Jan Lundqvist, responsable du programme scientifique à l'Institut international de l'eau de Stockholm (SIWI) organisateur de l’évènement. «Il faut qu'il y ait un changement de mentalité», a-t-il confié à l’AFP.

Dans son nouveau rapport, le SIWI précise qu’aux Etats-Unis, 30% de la nourriture est jetée. Cela revient à laisser un robinet perdre 40.000 milliards de litres d’eau et à subvenir ainsi aux besoins en eau de 500 millions de personnes.

Dans les pays les plus pauvres, la majorité des pertes de nourriture surviennent avant l’étape de consommation, 15 à 35% ont lieu dans les champs et 10 à 15% au moment de la production, du transport et du stockage.

Dans les pays riches, les pertes sont moindres au niveau de la production mais les citoyens jettent beaucoup d’aliments, et donc d’eau ayant servi à leur culture. Selon Jan Lundqvist, «il est nécessaire et possible d’atteindre l’objectif que nous proposons, soit une réduction de 50% des pertes et des gaspillages sur la chaîne de production et de consommation.»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus