Jean-François Hénin se retire du projet de mine nivernaise

Le 13 novembre 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Initiateur du projet de mine de charbon à Lucenay-lès-Aix et Cossaye, dans la Nièvre, Jean-François Hénin a annoncé le 9 novembre à l'AFP qu'il cessait «toute participation active» dans ce dossier. «Ma présence semble être un obstacle à l'examen serein du dossier. Je me mets donc sur la touche et ne participerai pas aux futures augmentations de capital» de la Société d'exploitation des ressources énergétiques du Nivernais (Seren), dont il est actuellement le principal actionnaire, a précisé Jean-François Hénin. «J'avais indiqué que s'il n'y avait pas un consensus assez large dans la population en faveur du projet, je me retirerais. Je le regrette, mais je n'ai pas pu faire passer mon message, celui d'un véritable projet industriel. J'en tire les conséquences», a ajouté le président de Maurel & Prom. Le retrait de Jean-François Hénin «ne change pas le fait que la Seren poursuit son projet», a commenté François Jaclot, président de la Seren.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus