Jean-Baptiste Djebbari nommé secrétaire d’Etat aux transports

Le 04 septembre 2019 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Un nouveau secrétaire d'Etat aux transports
Un nouveau secrétaire d'Etat aux transports

L'ancien pilote et jeune député LREM de la Haute-Vienne, a été nommé secrétaire d'Etat aux transports mardi 3 septembre. Portrait.

Un marcheur de la première heure prend du galon. Jean-Baptiste Djebbari a été catapulté, mardi 3 septembre, secrétaire d’Etat chargé aux transports. Il vient en renfort sur les questions de mobilité auprès de l'ancienne ministre des transports Elisabeth Borne (nommée à la transition écologique et solidaire le 16 juillet après le départ de François de Rugy).

Rapporteur du pacte ferroviaire

Diplômé de l'Ecole nationale de l'aviation civile de Toulouse (Enac), ancien pilote dans l'aviation d'affaire, Jean-Baptiste Djebbari entre à la République en marche (LREM) dès sa création en 2016. Le jeune député marcheur de 37 ans, avait été élu en Haute-Vienne en 2017. Il était aussi membre de la commission développement durable à l'assemblée et porte-parole du groupe LREM depuis début 2019. Il c'était fait connaître au printemps 2018, alors qu'il était rapporteur d'un gros morceau : l'examen du pacte ferroviaire. Ce dernier visait à réformer de fond en comble la SNCF et avait donné lieu à une grève de plus de dix semaines.

Là où on le l'attend pas forcément, en juillet dernier, Jean-Baptiste Djebbari défendait la renationalisation des autoroutes. Plus surprenant encore, en août 2018, il était le seul élu de la majorité à avoir participé à une table ronde sur l’écologie, lors des universités d'été de La France insoumise (LFI).

Jean-Baptiste Djebbari devra également défendre, dès le 10 septembre à l’Assemblée nationale, le projet de loi sur les mobilités qui passe en nouvelle lecture. Ainsi que le projet de la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP).

Membres de la majorité, comme syndicalistes, ne sont pas avar de compliments à l'égard de Monsieur Djebbari. Quand Pierre Person (député de la sixième circonscription de Paris) dit de lui qu'il : «fait partie de ceux qui ont le plus travaillé dans la majorité ces deux dernières années», Bruno Poncet, secrétaire fédéral de SUD-Rail affirme qu'il faisait : « preuve de moins de langue de bois que les autres députés LREM», et qu'il « écoutait, ce qui ne l’empêchait pas d’aller au bout de sa feuille de route.» L'Elysée de son côté, a assuré auprès de LCI qu' il a : "I'expérience politique et l'expertise pour porter l'ambition du président de la République, dont l'accélération de la transition écologique qui fait partie des chantiers de l'acte II du quinquennat".

 

Ce qui l'attend

Passé les éloges, Jean-Baptiste Djebbari devrait avoir du fil à retordre dans ses nouvelles fonctions. Et quelques occasions de faire ses preuves. Alors même que la rentrée s'annonce musclée pour Elisabeth Borne. En effet, le bras de fer avec les transports routiers de marchandises ne fait que commencer. Les fédérations FNTR, TLF, OTRE ont une nouvelle fois estimé dans un communiqué commun du 3 septembre que « le gouvernement se moque des transporteurs routiers ». Ils s'opposent notamment à la hausse de la fiscalité sur le gazole. Ils se sont d'ailleurs réunis aujourd'hui pour déterminer la stratégie à adopter. Des blocages ne sont pas exclus. 

Autre casserole sur le feu : Le transport aérien. Avec une question : quelle attitude adoptera Jean-Baptiste Djebbari face à son ancienne crèmerie. Qui depuis plusieurs mois déjà, n'a pas le vent en poupe au sein du gouvernement. Instauration d'une éco-contribution sur les billets d'avion, utilisation d’une partie de la taxe de solidarité prélevée sur les billets pour financer les infrastructures de transports... Les acteurs du secteur n'ont pas manqué de signifier leur désaccord. Peut-être que la réputation de médiateur, de Jean-Baptiste Djebbari parviendra à calmer les ardeurs de ces deux secteurs.

 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus