Japon: transfert de déchets dangereux

Le 07 novembre 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le ministère japonais chargé de l'environnement vient de publier les chiffres 2004 d'exportation et d'importation des déchets dangereux dont la notification est obligatoire. 25.200 tonnes de matières exportées ont reçu une permission, dont des déchets en plomb, et nitrate de potassium. Quant aux déchets importés (6.844 tonnes), il s'agit de résidus de cuivre, d'argent, de verre, d'électronique, des batteries nickel-cadmium, d'huile, etc. Dans les 2 cas, ces transferts internationaux sont pour la plupart motivés par un besoin de recyclage.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus