Japon: sûreté et plutonium ne sont pas à l’ordre du jour

Le 23 avril 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Japon dispose de 30 tonnes de plutonium.
Le Japon dispose de 30 tonnes de plutonium.

Ça ne s’arrange pas du côté de la prévention des risques nucléaires au Japon. Suite aux errements de l’administration en charge du nucléaire japonais, le gouvernement était décidé à aller de l’avant.

Dans un projet de loi, il proposait de réformer l’autorité de sûreté (la Nisa, l’équivalent, en moins indépendant, de l’ASN française) et de la fusionner à la Commission de sûreté nucléaire, en charge de la définition de la politique nucléaire nationale. Dotée de 485 experts et d’un budget annuel de 50 milliards de yens (463 millions d’euros), cette nouvelle institution devait être dirigée par un expert, nommé par le ministre de l’environnement et non plus par le ministre de l’industrie. Mieux, ce nouveau gendarme du nucléaire nippon devait prendre ses quartiers avant le 1er avril.

Hélas, faute de n’avoir pas su choisir le comité parlementaire devant l’examiner, le texte est toujours en discussion à la Diète. Le Japon va donc se passer de son autorité de sûreté renforcée encore quelques mois.

Ce qui ne chagrinera pas les exploitants de centrales nucléaires. Ces derniers (dont Tepco) devaient indiquer avant le 1er avril ce qu’ils comptent faire des 30 tonnes de plutonium dont ils disposent.

Initialement, cette matière fissile devait être employée à la fabrication de combustible MOX (le tiers du parc japonais peut légalement utiliser ce combustible composé d’uranium enrichi et de plutonium) et de combustible pour alimenter le surgénérateur Monju.

Hélas, tous les réacteurs de l’archipel, sauf un, sont arrêtés. Et l’avatar nippon de Superphénix n’a fonctionné que quelques semaines, depuis sa mise en service en avril 1994. Restent 30 tonnes de plutonium.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus