Japon: nouvelle méthode de séquestration du CO2

Le 25 novembre 2004 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En partenariat avec l’Organisation pour le développement des nouvelles technologies industrielles et de l’énergie japonais (NEDO), le constructeur de matériels électriques Ishikawajima-Harima heavy industries a conçu un système original de séquestration du CO2. En une seule opération, le gaz carbonique issu de la combustion est liquéfié, avant d’être injecté dans le sous-sol. Pour le tester, l’industriel nippon va installer son procédé dans une centrale au charbon australienne. À partir de 2008, le CO2 liquéfié sera réinjecté dans un aquifère situé à 1.000 mètres de profondeur. Selon la société, le procédé de liquéfaction injection est moins coûteux que les classiques process de séparation chimique. Pour «décarboner» une installation de 1.000 mégawatts de capacité, il en coûterait ainsi 30 millions d’euros par an.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus