Ivoire: le WWF désigne les pays qui ne jouent pas le jeu

Le 23 juillet 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'ivoire n'est constitué que de kératine.
L'ivoire n'est constitué que de kératine.

Le Vietnam surtout, mais aussi la Chine et la Thaïlande jouent un rôle majeur dans le trafic d'ivoire d'éléphant et de cornes de rhinocéros, dénonce l'organisation écologiste WWF. Ce commerce provoque le massacre de ces animaux en Afrique du Sud et centrale.

Le braconnage des éléphants a atteint en Afrique centrale «un niveau de crise» tandis que la chasse aux rhinocéros va «probablement aboutir à leur extinction», ajoute WWF dans un rapport publié lundi 23 juillet.

Le Vietnam apparait comme «la première destination» pour les cornes de rhinocéros, dont le commerce illégal alimente le braconnage en Afrique du Sud, épicentre du trafic. En 2011, chiffre record, 448 de ces animaux ont été tués dans ce pays, et 262 sur les 6 premiers mois de 2012, déplore le WWF. La corne de rhinocéros est parée de vertus thérapeutiques et aphrodisiaques, jamais démontrées scientifiquement. Et pour cause: elle est uniquement constituée de kératine, à l’instar des ongles ou des cheveux.

La Chine est elle aussi pointée du doigt pour ses manquements dans le contrôle de son marché légal d'ivoire, où est écoulée de l'ivoire récupéré par exemple sur des animaux morts ou lors d'abattages autorisés. «L'afflux énorme et continu d'ivoire illégal vers la Chine laisse penser qu'elle est acheminée vers les marchés légaux», indique l'étude.

WWF demande à la Chine d'améliorer ses contrôles et d'informer ses ressortissants en Afrique que quiconque pris en train d'importer illégalement en Chine de l’ivoire sera poursuivi, et, si condamné, sévèrement sanctionné.

En Thaïlande, «l'ivoire illégal est vendu ouvertement dans des boutiques fréquentées par les touristes et jusqu'à présent la Thaïlande n'a pas répondu de manière adéquate aux inquiétudes exprimées, souligne WWF. La seule option crédible à ce stade est une interdiction totale du commerce de l'ivoire».

Deux pays trouvent néanmoins grâce aux yeux des écologistes: l’Inde et le Népal. Le Népal, notamment, a célébré l'année 2011 sans aucun braconnage de rhinocéros. «Elle le doit, indique l’ONG, à sa lutte anti-braconnage et au renforcement de l'application de ses lois.»



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus