Ivoire: le trafic pourrait survivre à l’interdiction chinoise

Le lundi 09 janvier 2017 à 18h 01 par Romain Loury
Il s'agit maintenant de fermer les autres marchés asiatiques, souvent tenus par les Chinois.
Il s'agit maintenant de fermer les autres marchés asiatiques, souvent tenus par les Chinois.
Alex Hofford/EPA

Annoncée fin décembre par les autorités chinoises, la fermeture du marché domestique d’ivoire de ce pays, premier consommateur au monde, constitue certes une excellente nouvelle pour l’éléphant d’Afrique. Celui-ci est toutefois loin d’être sorti d’affaire, craignent des associations.

Extrait :   C’est sans conteste un tournant important dans la lutte contre le braconnage de l’éléphant: à partir de 2017, toute vente d’ivoire sera interdite sur le sol chinois, avec la fermeture progressive sur l’année des 34...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus