Iter, son financement, ses déchirements

Le 04 janvier 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La Commission européenne souhaite qu’à partir de 2014, le réacteur expérimental de fusion thermonucléaire Iter soit financé par les Etats membres et sorte ainsi du budget européen.

L'exécutif de l’Union européenne craint notamment qu'en incluant Iter au sein du budget général de l'Union, et plus spécifiquement dans le programme-cadre «Horizon 2020», c’est-à-dire le budget Innovation et recherche pour la période 2014-2020 (85 milliards d'euros), ce dernier ne soit mis en péril.

Dernièrement, selon le site d’information EurActiv, un porte-parole du commissaire européen Antonio Tajani en charge de l'industrie et de l'entreprenariat aurait déclaré: «Nous proposons de retirer Iter du prochain cadre financier, car nous pensons qu'il s'agirait du meilleur moyen d'assurer un soutien financier continu pour ce projet sans exposer le budget de l'UE à des augmentations de coût imprévues. Il revient à présent aux Etats membres de répondre à notre proposition. Donnons-leur le temps nécessaire pour qu'ils se mettent d'accord sur les questions à négocier, ensuite nous verrons

L’UE est soutenue dans sa proposition par son Parlement et certains pays de l’Union. En revanche, comme il fallait s’en douter, la France souhaite que l’Europe continue à financer le programme de recherche basé à Cadarache (Bouches-du-Rhône).

Il faut dire que le coût du programme s’est envolé depuis le début du projet, passant de 5 à 16 milliards d'euros. Certains Etats membres réclament un nouveau et large débat sur l'avenir d'Iter au sein de l’Union, celle-ci contribuant à hauteur de 45% du budget du programme nucléaire. Fin 2011, dans le cadre de la présidence polonaise, le Conseil européen et le Parlement avaient décidé d'avoir recours à des fonds non utilisés de l’Union pour allouer au projet le 1,3 Md€ qui lui manquait sur la période 2012-2013 (voir JDLE).

Quant aux négociations sur le budget 2014-2020 de l'UE, elles devraient se poursuivre tout au long de l'année, sous les présidences du Danemark, puis de Chypre.

Iter, prototype de réacteur nucléaire, cherche à reproduire sur terre la fusion thermonucléaire qui se produit au cœur des étoiles.

 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus