Italie: une centrale à charbon fermée pour raison sanitaire

Le 13 mars 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Seule les chaudières au charbon sont mises sous séquestre.
Seule les chaudières au charbon sont mises sous séquestre.
Tirreno Power

C’est une première européenne, et peut-être mondiale? A la demande du parquet de Savone (Ligurie), les carabiniers italiens ont placé sous séquestre, lundi 11 mars, une partie de la centrale thermique à flamme de Vado Ligure, exploitée par une filiale italienne de GDF Suez, Tirreno Power[1].

Cinq personnes, dont l'ancien et l'actuel directeur de la centrale, font l'objet d'une enquête pour mise en danger de l'environnement et homicide par imprudence, ont précisé les médias italiens, citant des sources judiciaires.

Selon le parquet, l’exploitant aurait fait preuve de négligence et n'aurait pas respecté les limites d’émissions de substances toxiques (SO2, NOx, CO, particules). Ces manquements seraient à l'origine du décès de 442 personnes entre 2000 et 2007, estiment les autorités judiciaires, qui s’appuient sur une étude épidémiologique de l’observatoire régional de la santé environnemental.

Par ailleurs, ces émissions auraient conduit «entre 1.700 et 2.000 adultes à être hospitalisés pour des maladies respiratoires et cardio-vasculaires, et 450 enfants pour différentes pathologies respiratoires et des crises d'asthme entre 2005 et 2012».

Propriété jusqu’en 2002 de l’Enel (l’EDF italien), la centrale de Vado Ligure, construite dans les annése 1960, est certifiée Iso 14001 et EMAS. Cette installations comporte deux chaudières au charbon de 330 MW chacune, mises à feu en 1971 et un cycle combiné à gaz de 800 MW mis en service en 2007.

Elle fait depuis des années l’objet d’études sur les impacts sanitaires et environnementaux de ses activités. Une étude épidémiologique, réalisée par l’institut italien de rechercher sur le cancer, avait notamment montré, en 2008, un excès mortalité totale et de cancers du système circulatoire dans la ville de Vado Ligure.



[1] GDF Suez détient 50% du capital, Sorgenia (famille de Benedetti) 39%)


 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus