Italie: pas d’embargo européen sur la mozzarella

Le 28 mars 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Italie a fourni toutes les informations exigées par la Commission européenne sur la mozzarella napolitaine, dont le lait de bufflonne, principal ingrédient de ce fromage, était contaminé aux dioxines. La Commission menaçait l’Italie d’embargo sur la mozzarella si ces informations n’était pas délivrées avant jeudi, 18h.

Les autorités italiennes ont réfuté tout lien entre cette pollution et la crise des déchets à Naples, qui dure depuis 14 ans, et resurgit fréquemment sur le devant de la scène. Plusieurs élevages de bufflonnes avaient été mis sous séquestre cette semaine. Mais selon Paolo de Castro, ministre chargé de l’agriculture, «il ne s'agit que de quelques cas circonscrits dans 83 élevages sur 1.900 qui ont aussitôt été isolés. Il n'y a pas de problème pour la santé, il n'y a pas d'affaire dioxine. [Les dioxines] sont présentes dans le soleil, dans l’air et dans beaucoup d’éléments», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, jeudi 28 mars.

«Si jamais on devait manger cette mozzarella contenant un taux de dioxine légèrement au dessus du seuil toléré, il faudrait en manger 7 kilogrammess» pour avoir des problèmes de santé, a précisé le ministre. Joignant le geste à la parole, il a englouti plusieurs boules de mozzarella devant les caméras à la fin de la conférence de presse, invitant ensuite les journalistes à faire de même.

Le ministre a aussi dénoncé la «bulle médiatique, qui risque de faire les mêmes dégâts que celle suscitée par la grippe aviaire dans notre pays, qui n'avait eu aucune conséquence sur la santé humaine».

Malgré toutes ces affirmations, Michel Barnier, ministre français chargé de l’agriculture, a demandé vendredi 28 mars aux professionnels de «consigner immédiatement les produits concernés dans l’attente d’informations complémentaires». Des analyses seront effectuées sur des lots de mozzarella originaires de Campanie «dans les prochains jours».

De leur côté, la Corée du Sud puis le Japon ont imposé un embargo temporaire de la mozzarella de lait de bufflonne.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus