Italie: les populistes s’entendent sur un programme fortement teinté de vert

Le 18 mai 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les Italiens manifestent depuis longtemps contre la production de déchets.
Les Italiens manifestent depuis longtemps contre la production de déchets.

Tarification incitative, durcissement de la répression du braconnage, plan de rénovation énergétique sont quelques-unes des mesures proposées par la Ligne et le M5S dans le programme de gouvernement.

 

Après plus de deux mois de tractations jalonnées de coups de théâtre, l’Italie tient peut-être son prochain gouvernement. Dans la matinée de ce vendredi 18 mai, la Ligne et le Mouvement 5 étoiles (M5S) ont dévoilé leur contrat de gouvernement.

Pesant ses 58 pages, ce programme commun appelle à réviser certaines règles communautaires (la gouvernance et la politique agricole commune -PAC-, notamment), réviser la fiscalité nationale, réduire le nombre de parlementaires, renforcer la lutte contre les mafias et la corruption. Les deux formations populistes annoncent aussi la création d’un revenu universel de citoyenneté et la baisse de l’âge de la retraite à 67 ans.

verdir la politique transalpine

Annonçant une revue totale du projet de ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin (en cours de construction), la Ligne et le M5S prévoient aussi de sensiblement verdir la politique transalpine.

Une fois n’est pas coutume, les premiers engagements concernent l’eau. Les deux signataires annoncent d’importants investissements en faveur de la modernisation du système d’adduction d’eau. Ces travaux pourraient être menés par de nouvelles régies publiques locales.

préserver les paysages

Via la PAC, l’Italie entend rémunérer les agriculteurs pour l’accomplissement de missions d’intérêt général, comme la préservation des paysages, la protection des puits de captage d’eau et la défense de la souveraineté alimentaire nationale. Les partisans de Luigi di Maio (M5S) et de Matteo Salvini (Ligue) proposent aussi de renforcer les soutiens européens à la pêche artisanale.

Francs défenseurs de l’économie verte, les deux formations veulent développer les investissements, la recherche et la formation à l’économie circulaire. Objectifs: décarboner l’économie de la Botte, ‘défossiliser’ la production, réduire à néant la production de déchets. La fiscalité sera notamment revue pour favoriser l’utilisation de matières premières secondaires dans l’industrie et la mise en œuvre de la tarification incitative dans les zones urbaines.

programme de rénovation des bâtiments

Pour lutter contre le changement climatique, le programme annonce le développement des énergies renouvelables ainsi que le lancement d’un grand programme de rénovation thermique des bâtiments.

Au chapitre de la réforme judiciaire, Ligne et M5S avancent un durcissement de la législation réprimant le braconnage et les mauvais traitements faits aux animaux.

Les deux formations ont donné à leurs militants jusqu’à ce soir 18 mai, 20 heures, pour se prononcer sur le texte. Et cas d’acceptation populaire, le texte sera alors soumis au président de la République dès lundi.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus