Irradiation accidentelle dans un centre de radiothérapie

Le 19 juillet 2007 par Diana Semaska
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une manipulatrice du département de radiothérapie du Centre de lutte contre le cancer Georges-François Leclerc, à Dijon, a subi une irradiation accidentelle le 15 juin, selon un communiqué de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Cet incident, qui a eu lieu lors du traitement d'une patiente par radiothérapie (1), vient d'être classé par l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) au niveau 2 de l'échelle expérimentale des événements radiologiques INES. Celle-ci comporte 7 niveaux, le niveau 1 correspondant à une anomalie et le niveau 7 à un accident majeur. Selon la division de Dijon de l'ASN, les causes de l'incident sont dues à l'absence de procédure et à des erreurs humaines.

Selon l'expertise dosimétrique de l'IRSN, environ 30 mSv (millisievert) lui ont été délivrés durant une dizaine de secondes par une autre manipulatrice, alors qu'elle se trouvait dans le champ du faisceau de rayonnement. Même s'il demeure « une incertitude importante sur la position de la manipulatrice par rapport au faisceau », celle-ci a été prise en compte pour la reconstitution dosimétrique. La valeur de 30 mSv dépassant la limite annuelle fixée à 20 mSv par la réglementation pour les travailleurs, une surveillance médicale à long terme est préconisée.



(1) Voir l'article du JDLE  : « Radiothérapie  : accidents en série »





 




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus