Irma n'en finit pas

Le 07 septembre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Irma pourrait rester classée en catégorie 5 d'ici à la fin de la semaine
Irma pourrait rester classée en catégorie 5 d'ici à la fin de la semaine

Après avoir dévasté Saint-Martin et Saint-Barthélemy hier 6 septembre, et une partie de Porto Rico aujourd’hui, l’ouragan Irma est attendu dans la soirée à Haïti. En Floride, l’état d’urgence est déclenché.

Cela fait 33 heures qu’Irma génère des vents allant jusqu’à 295 kilomètres par heure. Il vient de dépasser en durée le typhon meurtrier Haiyan, qui avait frappé en 2013 les Philippines pendant 24 heures, faisant plus de 7.000 morts ou disparus. Classé en catégorie 5[i] sur l’échelle Saffir-Simpson depuis 48 h[1], l’ouragan pourrait rester dans cette catégorie jusqu’à samedi selon Météo France. En cause: la chaleur de l’océan et des vents en altitude qui aspirent et accélèrent les mouvements ascendants de la tempête. Son passage est d’ores et déjà lourd avec 4 morts et une cinquantaine de blessés à Saint-Martin, selon le Premier ministre Edouard Philippe (1 mort à Barbuda et 3 morts à Porto Rico).

 

Ni eau ni électricité

Saint-Martin et Saint-Barthélemy, qui ont été frappées hier par Irma, n’ont plus de courant. Selon EDF, les deux centrales thermiques au fioul (respectivement de 56 et 34 mégawatts) ont été arrêtées en raison de dommages importants. Le groupe a annoncé que 65 salariés spécialisés doivent arriver sur le terrain dès que les conditions le permettent, ainsi que 140 tonnes de matériels. Déjà privée d’électricité, Saint-Barthélemy n’a désormais plus d’eau potable selon le groupe Saur, qui gère la distribution et l’assainissement de l’eau sur l’île.

Record battu
Irma est le cyclone dont la durée est la plus longue enregistrée par un service météorologique, a affirmé ce 7 septembre Météo France. Hier, cet ouragan de catégorie 5 avait déjà été analysé comme le plus puissant jamais observé sur les Antilles et sur le bassin Atlantique.

Les deux usines de dessalement n’ont en effet plus de courant. Par ailleurs, les deux installations ont été endommagées par les inondations, en particulier celle qui est située sur la côte. Enfin, la station d’épuration des eaux usées est détruite à 80%, selon le groupe, qui a mobilisé des équipes et stocké du matériel à la Guadeloupe et en Martinique, épargnées par le passage de l’ouragan. Si Irma s’est maintenant éloigné des Antilles, la tempête José, de catégorie 1, pourrait de nouveau frapper Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

 

La Floride dans les starting-blocks

Les habitants de la Floride attendent quant à eux l’arrivée d’Irma avec inquiétude. Le chef de l’agence américaine des situations d’urgence (Fema) a prévenu: «Son passage va être réellement destructeur». L’état d’urgence a été prononcé. Dans le Sunshine State, le comté de Broward a ordonné l’évacuation des zones côtières et sensibles. Tout comme les îles de Miami Dade, dont Miami Beach. L’Etat pourrait être frappé par Irma dans la nuit du 9 au 10 septembre, selon les dernières prévisions de l’Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA).

 

Une intensité rare
Les Etats-Unis n’ont été frappés par un ouragan de catégorie 5 que trois fois depuis 1851: Andrew en 1992, Katrina et Rita en 2005.

 



[1] Une intensité supérieure à Harvey, de catégorie 4



[i] Niveau maximal

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus