Intoxications: les champignons avant l’heure

Le 03 septembre 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
240 intoxications cet été
240 intoxications cet été
DR

Conséquence du temps maussade, les champignons ont particulièrement bien poussé cet été. Les intoxications aussi, selon un bilan dressé fin août par l’Institut de veille sanitaire (InVS).

«En 2014, compte tenu des conditions météorologiques estivales pluvieuses, la saison des champignons a commencé plus précocement», rappelle l’InVS. Et qui dit cueillette, dit erreurs d’identification. Conséquence: 240 cas d’intoxication ont été recensés par les centres antipoison et de toxicovigilance (CAPTV) depuis le 30 juin, début de la surveillance annuelle, et le 17 août.

En 2013, seules 95 intoxications avaient été recensées pendant la même période. Soit une hausse de 152%! Toujours sur cette période, le nombre de passages aux urgences était de 34 en 2013, contre 116 cet été. En 2014, l’InVS recense pour l’instant 4 cas graves et 1 décès, contre 18 cas graves et 3 décès lors de la surveillance de 2013 -des semaines 27 à 52.

les régions méridionales les plus touchées

Si toutes les régions ont été concernées cet été, ce sont les régions méridionales qui ont été les plus touchées, à savoir Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Face à cette explosion de cas, reste à savoir quelle sera la situation lors des pics de début d’automne. En 2013, 15% des cas recensés l’ont été la première semaine d’octobre, 13% la dernière semaine.

Dans un communiqué, la Direction générale de la santé (DGS) rappelle les précautions de mise, à savoir ne cueillir que les champignons que l’on connaît bien, et ne pas hésiter à consulter un spécialiste (pharmacien, association de mycologie) en cas de doute. Lors de la survenue des symptômes, généralement 12 heures après la consommation, la DGS conseille d’appeler rapidement le «15» ou un centre antipoison.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus