Interdiction des fluides frigorigènes: attention au marché noir

Le 24 février 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’ONG Environmental investigation agency (EIA) a récemment convoqué à Bruxelles des représentants des industries chimiques, de la Commission européenne, du Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue) et de l’Organisation mondiale des douanes pour discuter de la mise en œuvre au 31 décembre 2010 de l’interdiction des ventes de fluides frigorigènes HCFC vierges en Europe. L’organisation s’inquiète des risques de mise en place d’un marché noir, comme cela s’était produit à la fin des années 1990 avec les CFC. Elle avait en effet démontré à ce moment-là que de grandes quantités de ces gaz nocifs pour la couche d’ozone étaient entrées clandestinement en Europe, en provenance de Chine.

Or, une enquête de 2005 a montré que 70% des industries britanniques ont au moins un système de climatisation ou une réfrigération utilisant des HCFC. L’EIA craint qu’en 2010, ces industries ne soient pas prêtes à abandonner les HCFC et soient donc tentées de recourir à des HCFC vierges importés qu’elles déclareraient recyclés, ces derniers restant autorisés jusqu’à fin 2014.

Elle recommande à l’Europe d’évaluer précisément quelles seront les quantités de HCFC disponibles (non vierges) pour éviter que les industriels s’imaginent qu’elles seront abondantes et simples à se procurer et retardent la transition vers des procédés alternatifs.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus