Inspection du travail: critique du plan par les syndicats

Le 22 mars 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le 21 et 22 mars ont lieu les Etats généraux de l’inspection du travail organisés par la CFDT, la CGT, le SNU FSU, Sud et l’Unsa des ministères chargés du travail, des transports et de l’agriculture. L’occasion pour les syndicats de demander le retrait du plan de modernisation et de développement de l’inspection du travail présenté le 9 mars par Gérard Larcher, ministre délégué à l’emploi. Selon les syndicats, le plan, qualifié de «dangereux», «ne garantit aucun moyen supplémentaire et vise à remettre au pas des agents de contrôle dont l’indépendance statutaire agace employeurs, politiciens et hauts fonctionnaires.» Les 1.400 fonctionnaires de l’inspection du travail et les 550 inspecteurs spécialisés dans les transports et l’agriculture contrôlent environ 1,5 million d’entreprises et 15 millions de salariés. «C’est une honte… et c’est 30% en dessous de la moyenne européenne alors que l’inspection française est «généraliste» (et nous tenons à ce caractère) c’est à dire qu’elle est chargée du contrôle de toute la législation du travail. (contrat de travail, hygiène et sécurité, durée du travail, représentation du personnel etc.)», estiment les syndicats.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus