Inra: coller le bois sans colle

Le 16 juin 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’Inra de Nancy vient de découvrir de nouvelles propriétés du bois qui permettent le collage sans colle.

Les travaux sur le soudage du bois menés par Tony Pizzy, professeur à l'Ecole nationale supérieure des technologies et industries du bois (Enstib) avec l'Institut national de recherche agronomique (Inra) de Nancy, ont été récompensés cette semaine par le prix Schweighofer, créé en 2003 par les industriels du bois autrichiens pour favoriser l'innovation. L'objectif de ce soudage est d'assembler deux pièces de bois sans colle. L'emploi de la colle entraîne des surcoûts, peut provoquer des pollutions, et nécessite beaucoup de temps de séchage. Rappelons que près de 100.000 tonnes de colles d'origine pétrochimique sont utilisées en France chaque année.

Le soudage du bois consiste à frotter les pièces de bois l'une sur l'autre tout en appliquant une pression au moyen d'une machine de soudage par friction, utilisée notamment pour assembler les matériaux thermoplastiques. La lignine et l'hémicellulose, des composants du bois, changent d'état sous l'effet des hautes températures obtenues par la friction, au-delà de 180°. La résistance de ce raccord est équivalente au collage traditionnel.

Les propriétés de soudage du bois ont été découvertes lors d'un essai de collage du bois avec des plastiques, mais le technicien avait oublié de mettre la résine thermoplastique nécessaire. Le bois s'est tout de même collé. La technique peut servir pour assembler deux pièces planes, même si leur bois est de nature différente. Depuis, l'équipe de chercheurs a amélioré le procédé avec le soudage du bois par des chevilles qui sont alors comme «visées» par une simple perceuse. Seule limite au collage: il ne s'accommode pas des milieux humides. Cette innovation devrait intéresser tous les fabricants de meubles et le secteur de menuiserie d'intérieur. L'équipe de Tony Pizzy travaille actuellement pour adapter sa découverte au domaine de la construction. «Nous allons également travailler sur la machine de soudage pour optimiser le processus», conclut le chercheur.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus