Inondations: la Thaïlande en état d’alerte

Le 17 octobre 2011
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Alors que les inondations touchent un tiers du territoire national et ont fait près de 300 morts, la Thaïlande tente de renforcer son dispositif de protection.

Les autorités thaïlandaises ont beau rassurer la population, en disant que la situation est sous contrôle, l’alerte reste maximale dans le pays, notamment dans la région de Bangkok, surnommée la Venise de l’Asie en raison de la présence du fleuve Chao Phraya. Les fortes pluies de la mousson ont provoqué des inondations sur une surface qui couvre désormais un tiers du territoire national. Si le centre de Bangkok n’est pas touché, plusieurs districts de la banlieue nord sont concernés, notamment la zone industrielle de Navanakorn, située à 45 kilomètres, où l’eau s’est engouffrée à cause de l’ouverture d’une brèche dans l’une des digues. Le niveau de l’eau atteint jusqu’à deux mètres par endroits, selon le Centre national de secours. Les autorités ont recommandé l’évacuation des logements de plain-pied et ont affirmé avoir ordonné la construction d’une nouvelle digue pour protéger la capitale.

Ces inondations ont eu des conséquences totalement imprévues. Elles ont notamment provoqué la libération d’une centaine de reptiles, qui se sont échappés de leurs fermes d’élevage au moment de la montée des eaux. Les autorités ont donc offert une prime de 1.000 bahts (25 euros) à toute personne qui rapporterait un reptile vivant!

Ce déluge a débuté à la fin du mois de juillet. Aujourd’hui, ce sont les abords du fleuve Chao Phraya qui sont particulièrement menacés. Des sacs de sable ont été déposés afin de protéger la zone. La reconstruction est déjà évaluée à 2,5 Md€, sans compter le coût des opérations de gestion de l’eau. «Ce n'est pas terminé», a souligné le directeur général du département de l'irrigation, Chalit Damrongsak.

Si la Thaïlande reste le pays le plus touché par les pluies diluviennes, le Vietnam et le Cambodge connaissent aussi des inondations historiques.

Stéphanie Senet



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus