Inondations: 30 fois plus de victimes en Asie du Sud qu’au Texas

Le 31 août 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Bombay sous les eaux
Bombay sous les eaux

Plus de 1.200 personnes sont mortes cet été à cause des inondations liées aux fortes pluies de mousson qui ont frappé l’Inde, le Bangladesh et le Népal.

Alors que le Texas déplore la mort de 38 personnes à cause de la tempête Harvey, le bilan s’alourdit largement en Asie du Sud. A Bombay, une vingtaine de personnes, dont deux enfants en bas âge, ont déjà succombé aux pluies torrentielles. 18.000 écoles ont par ailleurs été endommagées, privant de classe 1,8 million d’enfants, selon le bilan dressé ce 31 août par Save the children. «Nous n’avions pas vu d’inondations d’une telle ampleur depuis des années», a déclaré le directeur général de l’ONG, Rafay Hussein. A l’échelle du sous-continent, le bilan s’élève à des centaines de morts. Les dernières inondations les plus meurtrières remontent à 2005. Elles avaient emporté plus de 1.000 personnes dans l’Etat du Maharashtra.
Au Bangladesh, la 4e inondation la plus importante de l’année a également touché 7,4 millions de personnes, dont 142 sont mortes, selon la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR). 697.000 maisons y ont été partiellement ou totalement détruites.

Enfin, plus de 143 personnes sont aussi décédées au Népal à cause des inondations et des glissements de terrain, selon un bilan provisoire.

 


 

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus