Indonésie : la déforestation risque de se poursuivre

Le 04 juin 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

L’Indonésie n’annulera pas les permis d’exploitation existants pour les producteurs d’huile de palme, en contrepartie de l’accord conclu avec la Norvège le 25 mai dernier, selon une dépêche Reuters du 3 juin.

 

La Norvège s’est engagée à financer la lutte contre la déforestation en Indonésie à hauteur d’un milliard de dollars en contrepartie d’un moratoire de deux ans sur la création de nouvelles parcelles de plantations destructrices de forêts, comme le palmier à huile (voir le JDLE).

 

Le ministre de l’économie indonésien a indiqué jeudi 3 juin que son gouvernement n’avait pas l’intention de limiter l’expansion de l’industrie nationale d’huile de palme qui pèse 15 milliards de dollars, bien qu’il se soit engagé à ralentir la déforestation. « Nous voulons garder notre objectif de 40 millions de tonnes d’huile de palme brut », a-t-il indiqué en marge d’une conférence de représentants de l’industrie à Java.

 

Cette annonce officielle vient en contredire une précédente, selon laquelle le gouvernement aurait annulé les permis existants, poussant les représentants de l’industrie à réagir, selon Reuters. Ces permis devraient permettre aux grands producteurs d’huile de palme de continuer à développer leurs concessions.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus