Inauguration du site de stockage de CO2 de Lacq, au grand dam des ONG

Le 12 janvier 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le site pilote de captage et stockage de CO2 (CSC) du groupe Total à Lacq (Pyrénées Atlantiques) a été inauguré lundi 11 janvier par la secrétaire d’Etat aux technologies vertes, Valérie Létard, malgré les contestations de défenseurs de l’environnement.

Ce projet qui prévoit l'enfouissement de quelque 150.000 tonnes de CO2 à 4.500 mètres de profondeur, selon l’AFP, mais aussi la technique en elle-même, sont contestés par de nombreuses associations et des riverains qui ont déposé un recours devant le tribunal administratif de Pau (1).

La secrétaire d’Etat a indiqué que «si le CSC n’est pas ‘la’ solution miracle (…)», il n’en constitue pas moins une technologie importante qui «pourrait contribuer à hauteur de 20% à la réduction des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050». Elle a ensuite souligné que son marché potentiel pourrait s’élever à «600 milliards d'euros à l'horizon 2030». Elle a rappelé que trois verrous restaient toutefois à lever pour passer à la phase industrielle: «la viabilité économique», la «sécurité» et «l'acceptabilité».

Dans une lettre ouverte au ministre de l’environnement, Jean-Louis Borloo, datée du 8 janvier, les associations locales et nationales (FNE, Réseau action climat, les Amis de la terre) lui ont demandé de ne pas cautionner ce projet «dangereux, coûteux, inutile, et qui engagera la responsabilité de l’Etat et les finances publiques sur le long terme.» Les ONG mettent avant le rapport du député Christian Bataille (PS, Nord) «qui a demandé un rééquilibrage des politiques de recherche sur cette technique», ainsi que la demande de l’Ineris pour une étude plus approfondie des risques associés. Quant aux ONG, mettant en avant les risques pour les riverains, elles soulignent que «Total n’a pas réussi à identifier des bio-indicateurs qui pourraient révéler une fuite de ce gaz stocké», que «l’exercice de sécurité organisé en novembre a été un fiasco total» et elles dénoncent des lacunes techniques.

(1) Dans le JDLE «FNE dépose un recours contre un projet de stockage de CO2»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus