Impacts des emballages: le CNE veut une communication qui cartonne

Le 28 avril 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Alors que les projets de loi dits Grenelle I et II prévoient la généralisation de l’affichage des impacts environnementaux des produits d’ici 2011, le Conseil national de l’emballage (CNE) a décidé de mettre fin à la confusion générée par la pléthore d’initiatives.

Il a rendu public lundi 27 avril une «note de position» sur ce sujet, envoyée au ministre chargé de l’environnement Jean-Louis Borloo et à la secrétaire d’Etat à l’écologie Chantal Jouanno. Cette note de position «est l’aboutissement d’un atelier ouvert en novembre 2008», indique le communiqué.

Le CNE appelle à «ne pas dissocier l’affichage environnemental de l’emballage de celui du produit emballé», et donc de ne pas considérer uniquement l’impact de l’emballage. Le projet de loi dit Grenelle I, en cours d’examen, va dans ce sens.

Il prône aussi la réalisation d’analyses de cycle de vie (AVC) multicritères, ne se limitant pas aux émissions de gaz à effet de serre (GES). En effet, cette approche est susceptible de favoriser certains produits, pourtant moins facilement recyclables que d’autres au bilan carbone moins vertueux.

Enfin, le CNE plaide pour la mise en œuvre d’un affichage européen harmonisé, afin de ne pas entraver «le fonctionnement du marché intérieur de l’UE».

(1) Articles 47 du projet de loi «Grenelle I» et 85 du «Grenelle II»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus