Impact des sports d'hiver sur la faune

Le 14 novembre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les activités sportives induites par les installations de ski affectent 44% de la surface de l'habitat du tétras lyre dans les Alpes suisses, causant des pertes d’effectifs allant jusqu'à 49%. Pour la première fois, des chercheurs de l'université de Berne (Suisse) ont quantifié l'impact des sports d'hiver et de leurs équipements sur la faune de montagne.

L'étude (1) publiée dans la revue Journal of applied ecology, a concentré ses efforts sur le tétras lyre, ou petit coq de bruyère. Cet oiseau vit toute l'année dans la zone supérieure de la forêt subalpine, où se concentrent la majorité des installations de remontées mécaniques et de leurs usagers. Les chercheurs ont recensé les tétras lyres dans une trentaine de secteurs des Alpes valaisannes et vaudoises. Ces données, croisées avec les zones de chasse et le type de végétation, montrent que plus la densité de téléskis est importante dans une zone, moins les coqs de bruyère sont abondants.

Dans les domaines skiables, les populations de tétras sont 49% inférieures à celles observées dans les secteurs dépourvus de téléskis. L'impact se fait sentir jusqu'à 1.500 mètres des installations. Dans cette partie des Alpes, au moins 15% des effectifs de tétras ont été perdus en raison du seul développement des activités sportives. Le chiffre ne tient pas compte des activités hors-pistes, en fort développement.

Les chercheurs préconisent de créer des refuges hivernaux de plusieurs hectares à proximité des domaines skiables, où l'accès à l'homme serait interdit en hiver.

(1) Impact of outdoor winter sports on the abundance of a key indicator species of alpine ecosystems, Raphaël Arlettaz et al., Journal of Applied Ecology, octobre 2008


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus