Il est risqué pour les jeunes enfants de manger trop d’épinards

Le 10 décembre 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

L’Agence européenne pour la sécurité sanitaire (Efsa) met en garde, dans un communiqué du 9 décembre, contre un risque pour la santé lié à la consommation élevée d’épinards chez les enfants âgés de 1 à 3 ans, en raison de leur teneur élevée en nitrate.

Cet avis complète l’opinion scientifique de l’Efsa publiée en 2008 sur l’exposition aux nitrates dans les légumes. Le panel d’experts sur les contaminants (Contam) de l’Efsa a analysé environ 45.000 échantillons, dont 3.733 depuis 2008, ainsi que des données sur la consommation alimentaire des enfants, issues de 13 pays de l’UE. Les légumes verts, comme les épinards et la laitue, présentent des taux relativement élevés de nitrates, accrus par une culture en serre ou en condition d’éclairage réduit.

Pour la majorité des enfants, les concentrations de nitrates dans les légumes verts ne représentent cependant pas de danger, souligne la déclaration des experts. En revanche, chez les nouveau-nés et les jeunes enfants âgés de 1 à 3 ans, une consommation importante (plus de 200 grammes en un jour) d’épinards aux taux élevés en nitrates est associée à un risque possible de méthémoglobinémie – une affection caractérisée par la baisse du transport d’oxygène dans l’organisme. 3 % d’enfants de cette catégorie d’âge excèderaient la limite légale de 15 milligrammes par kilo pour la prise journalière acceptable de nitrates sur une journée.

Le panel conseille d’éviter de donner des épinards aux enfants souffrant d’une infection gastro-intestinale bactérienne associée à une sensibilité accrue aux nitrates. Le stockage inapproprié de légumes verts cuits est également déconseillé (par exemple à température ambiante sur une longue période).

Les taux de nitrates dans les laitues n’ont en revanche pas été associés à un risque sanitaire.

Au total, 1 % des échantillons de laitue et 5 % de ceux d’épinards ont présenté des taux de nitrates supérieurs au taux maximum réglementaire de respectivement 4.500 mg/kg et 3.000 mg/kg. Le panel estime donc que la mise en place de taux maximum légèrement plus élevés en remplacement des dérogations existantes dans certains Etats membres n’aurait qu’un impact mineur sur la santé des jeunes enfants.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus