Hydroliennes: la guerre sous-marine a commencé

Le 05 février 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’hydrolienne HyTide a été testée dans les rudes eaux écossaises.
L’hydrolienne HyTide a été testée dans les rudes eaux écossaises.

Recalé dans l’éolien marin, GDF Suez se jette à l’eau.

L’énergéticien franco-belge a signé, mardi 5 février, un partenariat pour accélérer le développement de son projet de parc d'hydroliennes au large du Cotentin.?? Le groupe dirigé par Gérard Mestrallet et sa filiale de maintenance industrielle Cofely Endel ont signé un accord avec Voith Hydro, concepteur d'hydrolienne, les Constructions mécaniques de Normandie (CMN)  et ACE, co-entreprise à 50/50 entre Cofely Endel et CMN, selon un communiqué.??

Grâce à cet accord, le principal concurrent d’EDF dans l'hexagone prévoit d’installer des turbines sous-marines, dès 2016, dans le raz Blanchard, un puissant courant de renverse, baignant le nord-ouest de la presqu’île cotentinoise. Ce parc devrait comprendre de 3 à 6 turbines, d'une puissance unitaire de 1 à 2 mégawatts.??

Baptisée HyTide, l’hydrolienne choisie a déjà été testée en Corée du Sud et dans le centre européen des énergies marines, situé dans l’archipel des Orcades. Dans sa version d’un 1 MW, la turbine (dont le rotor accuse un diamètre de 16 mètres) est fixée sur un pied lesté, posé sur le fond.

Le calendrier de GDF Suez est ambitieux. Dans une étude publiée la semaine passée, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité (RTE) soulignait la faible disponibilité du réseau local de transport pour accueillir de nouvelles unités de production d’électricité. De plus, le littoral de la presqu’île normande est pauvre en zone d’atterrage de lignes électriques. Ces deux obstacles pourront être contournés en construisant des infrastructures nouvelles. Un exercice qui peut prendre 6 à 7 ans [JDLE].

En s’associant, GDF Suez entend pourtant brûler les étapes. Les 5 partenaires se positionnent sur les phases de construction, d'assemblage et de maintenance des hydroliennes de ce futur parc-pilote. En incluant les CMN dans le consortium, GDF Suez profite aussi de leur ancrage à Cherbourg: port doté de chantiers navals, situé à quelques encablures du lieu d'immersion des hydroliennes.

Car la concurrence fait rage. En Bretagne, EDF a commencé, dès 2011, à tester un convertisseur de 1 MW à Paimpol-Bréhat. Hélas, l’énorme machine de 0,5 MW a coulé, mi septembre, dans la rade de Brest, avant le démarrage d’une seconde campagne d’essai. L’opérateur historique prévoit toujours, en 2014, la mise en service d’un parc expérimental de 4 machines au large de Paimpol.

Illustrant l'appétit des groupes français pour ce marché naissant, Alstom a finalisé, la semaine passée, l'acquisition auprès de Rolls Royce de la PME britannique spécialisée dans les hydroliennes Tidal Generation Limited (TGL), quelques jours après l'achat de l'Irlandais OpenHydro (concepteur de l’hydrolienne d’EDF) par DCNS, groupe tricolore de construction navale.?? Selon plusieurs estimations, les côtes occidentales françaises disposent du second gisement hydrolien, en Europe, avec une capacité potentielle de 3 à 5 GW.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus