Hydrocarbures: le golfe du Mexique de nouveau menacé?

Le 24 juillet 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Hercules 265 avant l'incendie.
Hercules 265 avant l'incendie.
DR

Trois ans après le naufrage de Deepwater Horizon, le spectre d’un accident majeur impliquant une plate-forme offshore resurgit, dans le golfe du Mexique.

Dans la matinée du 23 juillet, la compagnie gazière Walter Oil & Gas Corporation a averti les autorités américaines que ses techniciens avaient perdu le contrôle du puits de gaz qui allait être mis en exploitation par la plate-forme Hercules 265.

Fort de 44 personnes, l’équipage a été évacué, sans dommage, avant qu’un violent incendie ne se déclare à bord dans l’après-midi. Selon les premières constatations des garde-côtes, le sinistre a été précédé d’une très importante fuite de gaz causée, semble-t-il, par le percement inopiné d’une poche de gaz non détectée par l’équipe de forage.

Les agents du Bureau of Safety and Environmental Enforcement n’ont pas observé, pour le moment, de fuite de pétrole.

Située à une soixantaine de kilomètres au large des côtes de la Louisiane, Hercules 265 est une plate-forme auto-élevatrice qui opérait par une hauteur d’eau de 50 mètres. Appartenant et exploitée par le groupe texan Hercules Offshore, elle est affrété par Walter Oil & Gas Corporation.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus