Huile de palme: les codes de bonne conduite sont-ils suffisants?

Le 05 septembre 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La forêt tropicale, victime de déforestation massive.
La forêt tropicale, victime de déforestation massive.
Mighty

Une coalition d’ONG, qui a documenté d’importantes déforestations en Indonésie, met en doute les codes de bonne conduite dont se dotent les entreprises exploitant l’huile de palme.

C’est la saison des feux, en Indonésie. Des incendies volontaires, allumés par les entreprises qui défrichent la forêt tropicale pour y planter des palmiers à huile à perte de vue. Korindo, un conglomérat coréo-indonésien qui investit aussi bien dans l’industrie du bois que dans la fabrication d’éoliennes, est accusé par Mighty, une coalition d’ONG, d’être derrière des opérations massives de déforestation. A l’aide de drones, de photos-satellites et de vidéos tournées dans les provinces indonésiennes de Papouasie et des Moluques du Nord, c’est une véritable enquête policière qu’ont menée ces associations[1], pour alerter sur la destruction de 50.000 hectares de forêts qui abritent notamment l’Oiseau de paradis et le discret Kangourou des arbres.

Bonne conduite

Si la réglementation indonésienne prohibe les feux de forêts, Korindo n’en a cure. L’argument économique pourrait s’avérer plus efficace, espèrent les associations. Depuis les premières mises en cause, dès le début du mois d’août dernier, deux importants acheteurs d’huile de palme (Wilmar et Musim Mas) ont annoncé qu’ils suspendaient leurs approvisionnements auprès de Korindo. Motif: non-respect de leur politique «No deforestation, No peat and No exploitation[2]», un code de bonne conduite adopté depuis quelques années par de grosses pointures, que Korindo assure désormais vouloir suivre.

Vrai visage de l’industrie

«Cette enquête montre le vrai visage de l’industrie de l’huile de palme en Indonésie, même après les politiques de ‘No deforestation’, estime Glenn Hurowitz, directeur de campagne de Mighty pour les Etats-Unis, cité par The Guardian. Le système dominant actuel, entreprise par entreprise, ne fonctionne pas. Nous avons un besoin urgent d’une approche transparente, systématique, ainsi que d’une action du gouvernement et de la justice.»

Souveraineté indonésienne

Le gouvernement indonésien a annoncé qu’il allait envoyer des enquêteurs sur le terrain. En juin, Singapour a menacé son grand voisin, dont les fumées âcres et toxiques l’intoxiquent chaque année, de poursuivre ses entreprises devant la justice. Un enjeu de souveraineté pour l’Indonésie, qui entend régler le problème par elle-même.  



[1] The Korean Federation for Environmental Movements (la plus grosse ONG coréenne, the Indonesian organizations SKP-KAMe Merauke and PUSAKA, Rainforest Foundation Norvège, and Transport & Environment.

[2] «Pas de déforestation, pas de tourbière, pas d’exploitation»

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus