Huile de palme: la moins pire des huiles végétales, selon l’IUCN

Le mercredi 27 juin 2018 à 17h 22 par Marine Jobert
L'Indonésie et la Malaisie en 1ère ligne.
L'Indonésie et la Malaisie en 1ère ligne.
DR

Si la population mondiale veut de l’huile végétale, mieux vaut que ce soit de l’huile de palme, estime l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Car cultiver des oléagineux dans les mêmes proportions impliquerait une consommation bien plus considérable de terres. Quant aux certifications, l’UICN les critique, mais encourage leur usage sur de nouvelles bases.

Extrait :   «L’huile de palme est là pour durer.» Et ce n’est peut-être pas ce qui peut arriver de pire à la faune et à la flore de la planète, argumente l’UICN dans le rapport qu’elle vient de consacrer à l’huile...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus