Hongrie: après les boues rouges, les poussières toxiques

Le 22 mai 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le 4 octobre 2010, cette usine hongroise a provoqué la plus grande catastrophe écologique du pays
Le 4 octobre 2010, cette usine hongroise a provoqué la plus grande catastrophe écologique du pays

Déjà responsable d’une pollution de boue rouge en octobre 2010 (voir JDLE), une usine hongroise de bauxite-aluminium émet désormais des poussières toxiques, ce qui lui vaut la menace d’une assignation en justice par les autorités nationales.

L’opérateur de l’usine Mal, située à la Ajka, à l’ouest de Budapest, dispose de 5 jours pour mettre fin à cette pollution aux poussières, selon l’agence de presse hongroise MTI.

De la poussière de boue rouge s’est en effet répandue autour de l’usine, mettant en danger les riverains, a indiqué Zoltan Kaldi, un représentant de l’autorité minière locale. Plusieurs habitants ont signalé la présence de «nuages de poussière rouge».

Selon des relevés effectués le 17 mai, les poussières issues des réservoirs de boue rouge affichent une concentration en agents polluants très élevée: environ 560 microgrammes par mètre cube d’air alors que la limite autorisée s’élève à 50 microgrammes.

Le 4 octobre 2010, l’usine Mal avait provoqué la plus grave catastrophe écologique du pays, suite à la rupture d’un réservoir fissuré. 1,1 million de mètres cubes de boue rouge s’étaient déversées autour de l’installation, sur une superficie d’une dizaine de kilomètres carrés, allant jusqu’à contaminer le Danube et faisant 10 morts et 150 blessés (voir JDLE).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus