- 

Hollywood, la machine à pollutions

Le 21 novembre 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un rapport de l'Institut de l'environnement de l'université de Californie (Ucla) paru le 14 novembre, des chercheurs ont étudié l'impact environnemental de l'industrie du cinéma et de la télévision américaine située en Californie. Il s'avère qu'elle pollue davantage l'atmosphère de la région que l'industrie aérospatiale et celle de la fabrication des semi-conducteurs. Seule la raffinerie la devance. Selon les chercheurs, malgré des productions qui innovent en la matière, la structure et la culture même de Hollywood freinent les améliorations possibles. Pour bien faire, il faudrait un suivi systématique de la performance écologique de chaque film et de chaque société, ce qui est loin d'être le cas.

Quelques bonnes notes ont toutefois été données par l'université. La production du «Jour d'après» (2004) a fait un don de 200.000 dollars à des projets de plantation d'arbres pour compenser ses émissions de gaz à effet de serre. Quant aux deux derniers épisodes de Matrix, (Matrix revolutions et Matrix reloaded), 97% des matériaux utilisés pendant le tournage ont été recyclés.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus