Hillary Clinton dévoile son programme

Le 18 juillet 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Hillary Clinton veut aller au-delà des engagements de la COP21
Hillary Clinton veut aller au-delà des engagements de la COP21

Deux semaines avant sa confirmation comme candidate officielle du parti démocrate à la présidence, l’ancienne secrétaire d’Etat US présente son projet politique.

Les négociations ont été rapidement bouclées. Dans le courant de la semaine passée, le parti démocrate américain a mis en ligne le projet de programme que défendra sa candidate à l’élection présidentielle, Hillary Clinton. Le texte, qui doit encore être approuvé lors de la convention[1], est le fruit des discussions entre les conseillers des deux (anciens) candidats à la candidature, Bernie Sanders et Hillary Clinton.

 

Serpent de mer

 

Et le texte s’en ressent, notamment dans ses chapitres environnementaux. Le candidat socialiste a ainsi réussi à faire promettre à la candidate démocrate de rénover, éventuellement sur fonds fédéraux, les infrastructures vitales, tels les réseaux d’adduction d’eau potable. Un sujet dont l’importance a sauté aux yeux des observateurs après le scandale de l’eau plombée de Flint (Michigan). Vieux serpent de mer: les réseaux de distribution et de transport d’électricité seront aussi modernisés, promet le parti démocrate.

Pro-business assumée, l’ancienne secrétaire d’Etat devra néanmoins promouvoir un nouveau type de développement économique: résilient aux conséquences des changements climatiques, créateur d’emplois, propre et sobre.

Sans surprise, le secteur énergétique est particulièrement visé. La moitié de l’énergie consommée par les Etats unis en 2050 devra être d’origine renouvelable. Le 30 juin dernier, le président Obama s’est déjà engagé à ce que les énergies décarbonées produisent la moitié de l’électricité US, dès 2025.

 

Chasse au gaspi

 

La chasse au gaspi sera élevée au rang de priorité nationale. Les normes thermiques seront durcies dans la construction. Même chose pour les véhicules terrestres qui devront rouler plus loin tout en consommant moins. Les aides fiscales à la production d’énergies fossiles seront progressivement éliminées. A contrario, les particuliers bénéficieront de subventions pour s’équiper en panneaux photovoltaïques. Objectif: 500 millions de panneaux installés durant les 4 ans de la mandature.

Si le projet de taxe carbone n’est pas évoqué, le programme démocrate propose que les entreprises cotées publient une évaluation de leurs risques climatiques. La candidate Clinton promet d’aller au-delà des engagements conclus lors de la COP 21. Les Etats-Unis ferrailleront pour faire interdire la fabrication et l’usage des HFC (très puissants gaz à effet de serre) et aideront les pays les plus vulnérables aux conséquences du réchauffement. «Un réchauffement, précise-t-elle, qui est un amplificateur de menaces et qui contribue déjà au déclenchement de certains conflits.» Aucune chance que Donald Trump, le candidat républicain, ne surenchérisse sur cette thématique.

 

 



[1] La convention démocrate, à l’issue de laquelle Hillary Clinton sera officiellement confirmée comme la candidate du parti de l’âne, se déroulera à Philadelphie du 25 au 28 juillet prochains.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus