Hépatite A et fruits rouges: au tour de l’Irlande

Le 17 juillet 2013 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Antioxydantes, sûrement, mais pouvant être porteuses, aussi, du virus de l'hépatite A.
Antioxydantes, sûrement, mais pouvant être porteuses, aussi, du virus de l'hépatite A.
DR

Après la Scandinavie, l’Egypte, les Etats-Unis et le nord de l’Italie, l’hépatite A a frappé l’Irlande dès avril 2013, a annoncé le 9 juillet le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC) dans un bulletin spécial.

Pour les 3 cas recensés à ce jour en Irlande, ce sont encore des fruits rouges surgelés qui seraient en cause. Moyen de locomotion très prisé ces derniers temps par le virus de l’hépatite A (VHA), ces produits sont également impliqués dans les série de cas qui ont récemment touché les 4 pays scandinaves et le nord de l’Italie (voir le JDLE).

Pour les 3 cas avérés en Irlande -5 autres sont en cours de confirmation-, la souche séquencée est identique à celle qui sévit dans le nord de l’Italie. Or aucune de ces personnes ne s’est rendue dans cette région au cours de la période ayant précédé l’apparition des symptômes. Une nouveauté, car les 15 cas non italiens (néerlandais, allemands, polonais) chez qui cette souche, de génotype IA, a été identifiée, l’ont tous contractée suite à un séjour touristique dans cette région [1].

En Italie, un échantillon de fruits rouges surgelés, à l’origine de 4 cas, s’est avéré positif au VHA: fabriqué dans le pays, ce mélange commercial, désormais retiré du marché, était confectionné avec des fruits provenant du Canada, de Bulgarie, de Pologne, de Serbie et d’Ukraine. Les investigations sont en cours en Irlande sur des mélanges similaires consommés par les patients peu avant qu’ils soient tombés malades.

A la différence de ces deux séries de cas, les autres actuellement sous surveillance (Scandinavie, touristes de retour d’Egypte, Etats-Unis) ne présentent aucun lien entre elles, rappelle l’ECDC. Aux Etats-Unis, le bilan atteint désormais 147 malades dans 8 Etats de l’ouest du pays: en cause, un mélange de fruits rouges de l’entreprise Townsend Farms, contenant des graines de grenade turques contaminées.

[1] Après 15 cas recensés chez des touristes néerlandais, allemands et polonais de retour de cette région, l’ECDC évoque un total d’environ 200 cas italiens liés à cette épidémie depuis début 2013.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus