Heat wave: la «clim» fait chauffer les réseaux

Le 25 juillet 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Canada, Chine, États-Unis sont victimes de la vague de chaleur - heat wave - de ce début d’été, entraînant des records de consommations d’électricité et remettant la craintes des black-out en première ligne.

En Europe, l'Espagne a battu des records, avec une pointe estivale de 38 620 MW, à 17 h 38 mercredi, soit 4,5% de plus que les sommets de l'été 2004. En Grèce un avis de pointe à 9 315 MW était lancé hier par l'électricien national, DEI. Et dans tous ces pays, la climatisation est à l'origine de cette pointe de demande. Néanmoins, le réseau espagnol de transport signale que ce nouveau record d'appel de la demande a été couvert sans problème par les électriciens, notamment grâce au centrales au gaz (22,4%), qui est passé devant le charbon (22,1%). REE note cependant que cette vague de chaleur n'est pas sans risque, puisqu'elle a pour effet de mettre en berne les éoliennes (pas de vent) et de réduire les niveau des barrages (combinée à la sécheresse persistante, les réservoirs sont à 50% de leurs capacités). Outre-Atlantique, Ontario Power Generation met en garde contre les arrêts potentiels de ses centrales au charbon et nucléaires implantées sur les grands lacs (et qui livrent aussi aux États-Unis). L'électricien de la grande province anglophone canadienne signale en effet que la température de l'eau sur le lacOntario a bondi de 4°Cpar rapport à l'été dernier. Or, l'eau c'est aussi le refroidissement- de ces installations, comme on s'en souvient en France à l'été 2003. Le GRT ontarien, IESO, a lancé un appel aux baisses de consommations, la pointe de lundi (25 857 MW) frôlant le record absolu de 26 170MWde la semaine dernière. Au sud des Amériques, son homologue californien a aussi lancé plusieurs appels à réduire la demande, l'État d'Arnold Schwartznegger vivant dans la crainte des coupures tournantes de 2000-2001. Enfin, en Chine, de Pékin au Guangdong, les températures dépassant les 38°C ont fait fondre la maigre marge de réserve. A Pékin, la pointe a atteint 10 580 MW, dont un tiers consacré à la «clim», mais avec une capacité installée de 10 600MW... Et dans le Guangdong, elle s'est établie à 44 000 MW. Là encore, le gouvernement appelle à éviter les consommations intempestives. Conseil de l'électricien grec : éviter (à la fois) de prendre sa douche (tiède) avec la «clim» en faisant cuire la moussaka...




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus