Hausse du nombre de précaires énergétiques

Le 07 janvier 2020
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Près de 7 millions de Français peinent à se chauffer correctement.
Près de 7 millions de Français peinent à se chauffer correctement.
DR

La hausse des prix et de la fiscalité expliquent, en partie, cette mauvaise nouvelle.

 

Près de 7 millions de personnes. Plus exactement, 6,8 millions de citoyens sont désormais classés dans l’inconfortable rubrique des «précaires énergétiques». Un chiffre en hausse de 3,5% entre 2018 et 2019, indique l’Observatoire National de la Précarité Énergétique (ONPE), dans son tableau de bord annuel, mis en ligne ce mardi 7 janvier.

7 millions de précaires

En 2018, ce sont donc près de 7 millions de personnes pauvres et modestes qui ont consacré plus de 10% de leurs revenus au paiement de leurs factures d’énergies. Au cours de l’hiver dernier (2018-2019), 15% des ménages français ont souffert d’une sensation de froid chez eux, selon l’indicateur du froid ressenti du médiateur national de l’énergie

situation d'inconfort

«Cette situation d’inconfort provient pour une part importante d’une mauvaise isolation de leur logement (41%), et de défaillances techniques de l’équipement de chauffage (panne (24%), d’une installation insuffisante (20%) et / ou encore d’une limitation de leur consommation pour des raisons financières (7%)», souligne l’Observatoire.

Pour l’ONPE, cette hausse de la précarité énergétique résulte en partie de l’augmentation des prix hors taxes des énergies et de la fiscalité énergétique.

Petite consolation: l’hiver dernier a été plus doux que le précédent. Pourvu que ça dure.