Hausse des contaminations alimentaires au Royaume-Uni: la FSA s’en félicite

Le 06 juin 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Bonne nouvelle: c'est contaminé.
Bonne nouvelle: c'est contaminé.

Le nombre d’incidents alimentaires a augmenté de 14% entre 2010 et 2011 au Royaume-Uni, une hausse que la Food Standards Agency (FSA) impute à un meilleur système de surveillance.

Dégradation de la sécurité des aliments, suivi plus attentif des aliments? Qu’il s’agisse d’une mauvaise ou d’une bonne nouvelle, les incidents alimentaires (tout événement de contamination ou de pollution à risque sanitaire) enregistrent leur deuxième hausse consécutive: de 1.208 en 2009, ils sont passés à 1.505 en 2010, puis 1.714 en 2011.

Selon ce nouveau bilan annuel, cette forte augmentation est observée pour quasiment tous les types d’incident: présence d’allergènes (+44% entre 2010 et 2011), problèmes liés à l’étiquetage (+26%), contaminations bactériennes (+58%), contaminations chimiques naturelles (+25%, dont les aflatoxines présentes dans les cacahuètes), résidus de pesticides non autorisés (+85%) ou de médicaments vétérinaires (+52%).

Certaines de ces hausses peuvent s’expliquer aisément, comme celle des contaminations bactériennes: en 2009, la FSA a dû traiter 79 cas de salmonelles sur des feuilles de paan (également appelé bétel), traditionnellement mâchées par les Indiens afin de faciliter la digestion. Quant aux pesticides, l’explosion serait liée à une surveillance accrue d’un légume exotique, le gombo, souvent imprégné d’agents interdits en Europe.

Si 21% des incidents ont trait à des produits provenant d’Inde, de Chine ou du Bangladesh, la FSA refuse d’y voir une responsabilité de la mondialisation de l’alimentation. A la différence des Etats-Unis, où les centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) y voient un facteur de hausse des intoxications (voir le JDLE).



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus