Harvey: le plus puissant cyclone ayant frappé le Texas depuis 50 ans

Le 28 août 2017 par Stéphanie Senet et Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Harvey a frappé le Texas dans la nuit du 25 au 26 août
Harvey a frappé le Texas dans la nuit du 25 au 26 août

Ironie du sort, c’est la capitale américaine de l’industrie pétrolière qui a été dévastée par des inondations imputables au passage de Harvey, un ouragan nourri par l’inhabituelle température de surface de l’Atlantique Nord.

 

Les autorités ne cessent de le répéter: le pire est à venir. Alors que l’ouragan Harvey, qui a frappé le Texas dans la nuit du 25 au 26 août, a été rétrogradé en tempête tropicale, le danger provient désormais davantage des précipitations que des vents. En quelques heures, il est tombé plus de 50 centimètres d’eau, voire 70 cm par endroits. La situation ne devrait pas s’arranger: de 36 à 63 cm de pluies sont encore attendues d’ici jeudi. Au total, leur cumul pourrait dépasser 127 cm, selon le dernier bulletin du Centre national des ouragans (NHC). Soit près d’une année de précipitations en quelques jours.

 

Un événement historique

Sans surprise, la métropole de Houston, qui compte 2,3 millions d’habitants, est complètement paralysée par la montée des eaux: routes coupées, aéroports, ports et hôpitaux fermés, etc. Corpus Christi, le 4e port des Etats-Unis, n’est pas en meilleure posture.

«C’est un événement historique. Nous n’avons jamais rien de vu de tel. On n’aurait jamais pu imaginer de telles prévisions», a affirmé Louis Uccellini, le directeur du NHC. Selon lui, les inondations ne vont diminuer que très lentement et leur plus haut niveau devrait être atteint mercredi ou jeudi. De l’avis de nombreux experts, Harvey est le pire ouragan subi par le Texas depuis une cinquantaine d’années.

 

5 morts

Pour l’heure, le bilan humain fait état de 5 morts. En août 2005, les inondations imputables à l’ouragan Katrina avaient emporté plus de 1.800 personnes.

Economiquement, le montant de l’addition s’annonce très élevé. D’ores et déjà, 300.000 Texans se retrouvent sans électricité. Selon le modélisateur Chuck Watson (Enki Research), Harvey pourrait avoir causé pour une trentaine de milliards de dollars de dégâts, ce qui en ferait le 7e ouragan le plus cher dans l’histoire récente des Etats-Unis[1]. Une hypothèse confortée par le fait que la plupart des habitants de la 4e agglomération du pays ne sont pas assurés contre les inondations.

 

L'industrie pétrolière frappée

L’industrie pétrolière américaine, dont Houston est la capitale, est particulièrement frappée. Dans le golfe du Mexique, 105 des 737 plateformes pétrolières et gazières ont été évacuées et mises en sécurité, confirme le ministère de l’énergie (DOE). Ce sont ainsi 22% des capacités de production de brut et 26% de gaz naturel du pays qui sont hors circuit. Exxon Mobil, Royal Dutch Shell, Chevron, Valero Energy, Flint Hills Resources et Citgo ont arrêté toute activité dans leurs raffineries texanes: le quart de la capacité de raffinage national.

Conséquence: les prix de gros du gallon d’essence ont progressé de 10 cents ce week-end: du jamais vu depuis deux ans. En cas de poursuite des intempéries, les prix de l’essence pourraient bondir de 15% ces prochains jours, a averti l’analyste Patrick DeHaan. Une longue fermeture des raffineries texanes pourrait obliger les compagnies américaines à importer des produits raffinés d’Asie. De quoi doper les prix sur les marchés pétroliers mondiaux.

La faute au réchauffement? Un cyclone comme Harvey puise son énergie dans la température des eaux de surface de l’océan. Ces derniers jours, l’ouragan qui frappe le Texas a bénéficié de températures de l’Atlantique supérieures de 1,5 à 4°C par rapport à la moyenne observée entre 1961 et 1990, indique la NOAA. Deux autres cyclones sont d’ailleurs en cours de formation l’un au large du Tennessee, l’autre au large du Sénégal. A l’élévation du mercure du thermomètre, il faut ajouter la montée du niveau de la mer qui favorise les inondations lors des tempêtes. Depuis 1990, le niveau du golfe du Mexique est monté de 7 cm, confirme un rapport, non encore publié, du programme de recherche US sur le climat (CSSR).


[1] Katrina, en 2005, avait causé pour près de 120 Md$ de dégâts.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus