Haro sur le glyphosate et soutien aux pollinisateurs

Le 03 avril 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Des hôtels à insectes bientôt dans la ville ?
Des hôtels à insectes bientôt dans la ville ?
Les fous du bois

Ségolène Royal a annoncé, vendredi 3 avril, deux trains de mesures visant à réduire l’usage de certains herbicides et à dynamiser les populations de pollinisateurs sauvages.

Quelques jours à peine après le vote, en première lecture, du projet de loi sur la biodiversité, Ségolène Royal poursuit son offensive naturaliste.

Première cible: le glyphosate. Suite au récent classement de l’herbicide dans le groupe 2A (cancérigène probable pour l’homme) par le Centre international de recherche sur le cancer, la ministre de l’écologie souhaite en réduire l’usage.

Elle a ainsi saisi l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) pour avis. A la faveur des débats au Sénat sur le projet de loi sur la biodiversité, la ministre entend faire voter un amendement interdisant la vente directe aux particuliers d’herbicides contenant la fameuse molécule, à l‘instar du fameux Round Up.

Ne pas entraver la liberté de commerce

«Ces produits ne seront plus disponibles que dans les jardineries et ne seront pas en libre-service. Ce sera, pour nous, une façon de réduire le nombre de points de vente, sans entraver la liberté de commerce», explique un membre du cabinet de la ministre au JDLE.

Pas question toutefois d’interdire totalement ces herbicides. «Pour ce faire, il faudrait leur retirer leur autorisation de mise sur le marché, décision qui ne peut être prise qu’à l’échelon européen», précise-t-on au ministère.

Deuxième objectif: le soutien aux insectes pollinisateurs. Comme annoncé début mars, la ministre devrait présenter dans les tout prochains jours un plan d’action en faveur des pollinisateurs sauvages. Celui-ci devrait comprendre diverses mesures: restriction du fauchage le long des 12.000 kilomètres de routes nationales non concédées, soutien aux collectivités qui installeront des hôtels et abris à insectes. Il devrait aussi reprendre des bonnes pratiques validées par le programme européen Urbanbees.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus