Haro sur le blaireau

Le 17 septembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Le ministère britannique pourrait autoriser l’abattage de grandes populations de blaireaux, dès le printemps prochain. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le ministre de l’agriculture, Jim Paice. Certaines régions du Royaume sont touchées par des épidémies de tuberculose bovine. Or, le blaireau (mais aussi le cerf ou le sanglier) peut être un réservoir d’agents infectieux, comme on l’a vu en Irlande, notamment, mais aussi être contaminé par les bovins malades, comme on l’a récemment observé en Côte d’Or.

 

Jim Paice envisage d’autoriser le piégeage et la destruction de 6.000 blaireaux dans les zones frappées par la maladie. Une solution qui, de l’avis de nombre de spécialistes, peut être totalement contre-productive. En effet, rappelle une récente note de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), l’abattage de ces grands mustélidés dans de petites zones déstabilisera leur population et provoquera la venue d’individus «  appartenant à des groupes sociaux différents et qui présentent des niveaux d’agressivité plus élevés. Cette situation a été observée en Grande-Bretagne et s’est accompagnée d’une augmentation du taux de tuberculose chez le blaireau. » Aggravant donc le risque de contamination du bétail.

 

Pour Rosie Woodroffe, de l’Institut de zoologie de Londres, seule l’éradication peut enrayer tout risque de contamination. Mais les associations de protection de la faune sauvage ne devraient pas laisser faire. Au Pays de Galle, Badger Trust a empêché, par une décision de justice, une campagne de destruction de Meles meles.

 

Ministre fantôme, travailliste, de l’environnement, Hillary Benn a condamné le plan gouvernemental. « L’abattage des blaireaux a déjà été testé. Et c’est sur la base de ces essais que l’Independent Scientific Group a conclu que l’abattage des blaireaux n’était d’aucune utilité dans le contrôle de la tuberculose bovine. »



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus