Haro financier sur les énergies fossiles

Le 09 juillet 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Justin Welby, le primat de l'église anglicane, veut désinvestir des énergies fossiles.
Justin Welby, le primat de l'église anglicane, veut désinvestir des énergies fossiles.
DR

De l’Eglise anglicane à l’Irlande, en passant par le fonds souverain norvégien, un nombre croissant d’institutions financières ont annoncé, ces jours derniers, leur sortie prochaine du capital des producteurs de charbon, de pétrole et de gaz.

Personnage hors du commun, l’archevêque de Cantorbéry vient une nouvelle fois de défrayer la chronique. La semaine passée, le primat de l’Eglise anglicane ouvrait une séance de la Bourse de Londres. L’occasion pour l’ancien cadre d’Elf Aquitaine de rappeler aux financiers assistant au Transition Pathway Initiative Summit que, selon la façon dont ils gèrent les actifs dont ils ont la charge (7.900 milliards d’euros), la transition énergétique sera plus ou moins rapide.

2°C compatible

Et pour l’accélérer, l’Eglise d’Angleterre met le turbo. Dimanche 8 juillet, les 467 membres du synode général[1] ont voté à une écrasante majorité une motion interdisant aux fonds de pension et d’investissement de l’Eglise d’investir dans des entreprises n’ayant pas pris en considération l’Accord de Paris dans sa stratégie.

Sortie en 2023

Dans la pratique, l’Eglise va poursuivre l’évaluation de la performance climatique des grandes entreprises dont elle détient des parts sociales. Dès 2020, elle commencera à céder les actions des compagnies qui ne seront pas sur une trajectoire compatible avec les objectifs assignés lors de la COP 21. Tout investissement dans les compagnies charbonnières, pétrolières ou gazières devant être terminé en 2023.

9 milliards d’euros

Politiquement fort, le message a une moindre portée économique. Les secteurs de l’énergie et des utilities représentent moins de 4% des fonds investis par le fonds de dotation de l’Eglise anglicane, un véhicule financier dont l’encourt est estimé à 9 Md€.

La veille, 6 des plus importants fonds d’investissement de la planète avaient dévoilé, à Paris, leurs nouveaux principes d’investissement, esquissés lors du One Planet Summit organisé à Paris le 12 décembre 2017. A la tête de 3.000 milliards d’actifs, les 6 membres du One Planet SWF Group[2] annoncent ne plus vouloir prendre des parts de capital d’entreprises qui ne reconnaissent pas que les conséquences du réchauffement peuvent influer sur les marchés et qui ne les intègrent pas dans leur stratégie.

Première irlandaise

Le 12 juillet, le Parlement irlandais pourrait définitivement adopter un projet de loi interdisant au fonds d’investissement stratégique national d’investir dans les producteurs d’énergies fossiles. Une première mondiale!



[1] L’assemblée générale de l’Eglise anglicane regroupe des évêques et des membres du clergé.

[2] Adia, Kuwait Investment Authority, NZ SuperFund, Norges Bank Investment Management, Public Investment Fund, Qatar Investment Authority

 



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus