Hamster et port de Saint-Nazaire: nouvelles infractions de la France

Le 06 juin 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le grand hamster d'Alsace est en danger: «Le nombre de terriers a baissé de manière spectaculaire, passant de 1.167 en 2001 à 161 en 2007», s'inquiète Bruxelles. C'est pourquoi la Commission a adressé un dernier avertissement à la France avant de saisir la Cour de justice des Communautés européennes (CJCE). Elle estime que la France ne met pas en place suffisamment de mesures de lutte contre les pratiques agricoles et l'expansion urbaine, à l'origine de la destruction des habitats du hamster européen.

De la même manière, Bruxelles a averti pour la dernière fois la France concernant le dispositif prévu pour compenser les dégâts sur la nature provoqués par les travaux d'extension du port de Saint-Nazaire. Elle juge les mesures proposées insuffisantes au regard des 50 hectares de zones humides protégées par Natura 2000 qui vont être détruits.

Actuellement, la Commission reproche à la France 35 infractions au droit communautaire environnemental, contre 53 à l'Italie, 46 à l'Espagne et 36 à l'Irlande.  6 affaires sont passibles de pénalités financières: OGM, eaux résiduaires urbaines, étang de Berre, décharges illégales, pollution aux nitrates et pesticides en Charente, Deux-Sèvres et Vendrée, et nitrates en Bretagne.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus