Guy Drut veut réduire la voilure des Jeux olympiques

Le 28 avril 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Guy Drut
Guy Drut

Dans une tribune publiée dimanche 26 avril sur Franceinfo, l’ex ministre des sports, l’ancien athlète plaide pour des Jeux olympiques de Paris 2024 «sobres et responsables».

 

Membre du comité international olympique (CIO), Guy Drut, ne mâche pas ses mots. Face à la pandémie mondiale, de Covid-19, l’ancien champion olympique du 110 mètres haies milite pour une révision du format des JO. Et cela n’exclut pas Paris 2024, dont il juge le projet «obsolète, dépassé et déconnecté….»

Revoir le budget

«La crise que nous traversons impacte durablement notre quotidien, notre façon de vivre, notre économie, notre pacte social, notre choix de société. Elle ne peut ni ne doit rester sans effet sur l’impérieuse nécessité qui nous est faite de nous réinventer.», écrit-il.

D’où la nécessité, dans un premier temps, de réévaluer le budget des JO de 2024, afin de se concentrer sur «l’essentiel». Le projet actuel n’étant plus en phase avec le réel selon lui, l’heure est venu «d’explorer de nouvelles pistes, de penser utile, sobre, et responsable».

Décentralisation

Premier balayage: réduire le coût des infrastructures. Il suggère de sanctuariser certaines épreuves sur un seul et même site, «quel que soit le pays organisateur». Il donne l’exemple des épreuves de canoë-kayak, pour lesquelles il faut construire une rivière artificielle à chaque nouvelle édition. Et pourquoi ne pas disputer les compétitions de surfs à Hawaï ou Tahiti à chaque édition? Voire limiter le nombre de sports additionnels au programme.

Un porte-parole du CIO a réagi à ces propos, assurant que «la durabilité de ces Jeux sera encore améliorée à la lumière de la crise provoquée par la pandémie de Covid-19 ; Paris 2024 et le CIO ont déjà commencé à travailler ensemble à cet égard.» Sans précision.